Les Bols Tibétains

Les premiers bols auraient été fabriqués en Mongolie par des forgerons nomades il y a plus de 5000 ans.

Les nomades travaillaient des alliages sophistiqués. Au fil des siècles, les alliages se sont affinés de même que les techniques de martelage.

Les chamans mongols se seraient progressivement intéressés aux vibrations émises par ces bols, donnant naissance aux premiers bols chantants.

Ces chamans les auraient, par la suite, emmenés dans l' Himalaya et auraient enseigné leur utilisation aux prêtres Bön.

Plus tard, lorsque le bouddhisme a supplanté la religion Bön, la tradition se serait transmise chez les moines bouddhistes tibétains.

Les alliages se sont encore améliorés grâce à la rencontre entre les Tibétains et les Népalais.

Les premiers possédaient les métaux (principalement l’or) et les seconds les compétences.

C’est des suites de cette rencontre que le bol tibétain 7 métaux est né.

Il existe des bols fabriqués à partir de trois, cinq ou sept métaux.

La plupart des bols sont majoritairement composés de cuivre, d’étain et de fer.

S’ajoutent le plomb et le mercure dans les bols à cinq métaux, puis l’argent et l’or pour les bols à sept métaux.

Ces sept métaux sont liés aux sept planètes visibles à l'œil nu et aux sept jours de la semaine :

  • L’argent, qui symbolise la lune et qui correspond au lundi.

  • Le fer, qui symbolise la planète Mars et qui correspond au mardi.

  • Le mercure, qui symbolise la planète Mercure et qui correspond au mercredi.

  • L’étain, qui symbolise la planète Jupiter et qui correspond au jeudi.

  • Le cuivre, qui symbolise la planète Vénus et qui correspond au vendredi.

  • Le plomb, qui symbolise la planète Saturne et qui correspond au samedi.

  • L’or, qui symbolise le soleil et qui correspond au dimanche.

Ils représentent également les sept chakras, leur résonance permettant d’équilibrer chacun d’entre eux.

Les sons produits par les bols tibétains sont avant tout connus pour leurs vertus relaxantes grâce aux vibrations émises et aux harmoniques qui ont un effet d'équilibre entre les deux hémisphères du cerveau.

Selon les pratiques ancestrales, les vibrations sonores ont des répercussions directes sur notre corps.

Savamment orchestrées, elles ont pour rôle de rétablir l’équilibre vibratoire du corps, pour aider à réduire le stress et les émotions négatives, améliorer le sommeil, améliorer la circulation sanguine, renforcer le système immunitaire, favoriser l'autorégénération ou simplement aider à faire face aux nouveaux défis.

Ces bases de connaissance sont partagées par les thérapies par le son, ou « sonothérapies » dans lesquelles s’intègrent les bols tibétains.

Comment cela fonctionne-t-il ? Le principe est assez simple : tel un caillou qui va provoquer des remous sur la surface d’une eau calme, les vibrations produites par les bols au travers des sons vont se répercuter sur l’ensemble du corps.

Nos organes vibrent également à une certaine fréquence, et il existe une charge électrique et électromagnétique dans le corps.

Ces vibrations vont agir comme des massages sur l’eau qui compose 80% de l’organisme, mais également sur chaque cellule de notre corps. 

La thérapie par vibration sonore produit des effets similaires aux exercices de respiration.

Elle agit également sur le bien-être mental et émotionnel de la personne.

C'est la raison pour laquelle les bols tibétains sont fréquemment utilisés en méditation.

En raison de ces vertus relaxantes et thérapeutiques, on peut aussi utiliser les bols tibétains dans le cadre du développement personnel.

La pratique avec les bols tibétains peut soutenir diverses démarches thérapeutiques pour accompagner dans le combat contre les addictions et les dépendances, les troubles du sommeil ou le manque de volonté et de motivation, et favoriser la concentration et la créativité.